Extrait 2 : A la lumière de nos mots

Comme promis, je vous laisse découvrir Lana !

"Lana
.2.
— Hum…

Je lève un sourcil en découvrant le dernier commentaire fait sur mon roman.

[18 h 05 – Tu écris vraiment de la merde ! L’amour ce n’est pas ça.]

— DarkKnight ? Il est sérieux, lui ?

Je viens de sortir de la douche, aussi, je m’allonge sur mon lit et je lui réponds via mon téléphone :

[19 h 15 – C’est noté. Si tu n’aimes pas le romantisme, passe ton chemin.]

Sa réaction est rapide.

[19 h 16 – Le romantisme ? Fais-moi rire ! Le problème c’est de te laisser écrire ce genre de choses sans te donner une leçon de vie.]

Perplexe, je me défends aussitôt :

[19 h 17 – Tu te prends pour qui ?]

Il réplique dans la foulée :

[19 h 18 – Pour celui qui va te calmer.]

Je fronce les sourcils.

[19 h 19 – Très drôle ! Je suis libre d’écrire ce que je veux. Si ça ne te plaît pas, encore une fois, va lire autre chose.]

Je suis assez fière de ma réponse. Cependant, la sienne arrive assez vite.

[19 h 22 – Oui, tu es libre, mais tu fais saigner mes yeux avec tes « je t’aime » et tes « mon amour ». Franchement, c’est naze.]

Visiblement, je viens de tomber sur un con. Aussi, je continue à lui parler en privé et je n’y vais pas par quatre chemins.

[19 h 25 – Parlons ici ! Arrête de polluer mon texte avec tes commentaires débiles.]

Je vois les trois petits points s’agiter, c’est la preuve qu’il prépare sa réplique. Elle me parvient quelques secondes plus tard.

[19 h 26 – Peur que tout le monde voit que tu as tort ?]

Je pouffe.

[19 h 27 – Je ne vois pas l’intérêt de débattre en public avec toi. Ce n’est que ton point de vue.]

Il me répond :

[19 h 28 – Tu t’exprimes, je le fais aussi. Si tu ne veux pas recevoir de critiques, ne publie pas sur internet.]

Vexée, je me redresse et lui notifie :

[19 h 30 – J’écris ce que je veux ! Si tu ne crois pas en l’amour, ce n’est pas mon problème.]

La conversation s’éternise.

[19 h 31 – Parce que c’est quoi l’amour pour toi ?]

La question est tranchante.

J’hésite sur la réponse à donner parce qu’en réalité, je n’ai jamais eu de relation amoureuse. Je me contente d’en inventer.

Je me débrouille quand même pour affirmer :

[19 h 32 – Tu n’as qu’à lire mon livre pour le découvrir. Peut-être que tu n’es jamais tombé amoureux, c’est pour ça que tu es vénère ?]

Je fanfaronne toute seule dans ma chambre :

— Je t’ai cassé, hein ?

Cependant, il me répond encore :

[19 h 34 – Tu es trop mignonne !]

Je remonte mes lunettes le long de mon nez en bougonnant :
— Il se fout de ma gueule ?
Je réfléchis à ce que je pourrais lui répondre, mais pour le coup, je me sens bête et sans inspiration. Je me mords la lèvre pendant que les minutes défilent. Il ose m’écrire à nouveau.

[19 h 38 – Tu ne pleures pas au moins ? Tu sais, le prince charmant n’existe pas. Tu es sûrement seule dans ta chambre à écrire ta merde en espérant qu’un jour il débarquera, mais il ne viendra jamais. On n’est pas dans un conte de fées.]

Je me le prends en pleine figure. Mes mains tremblent un peu de nervosité quand je cherche la réplique à rétorquer à ce petit con. Je décide néanmoins d’être plus intelligente que lui.

[19 h 43 – C’est très intéressant tout ça, mais tu vois, je m’en fous royalement de ce que tu penses.]

Je ne suis pas très rassurée malgré tout. Je fixe mon écran en attendant son prochain message. Mon cœur se met à battre très vite lorsque je le reçois.

[19 h 45 – C’est toi qui vois ! Je voulais simplement t’aider à y voir plus clair parce que tu es à l’ouest.]

J’essaie de mettre un terme à la conversation :

[19 h 47 – Je prends note de tes commentaires. Merci.]

Je délaisse mon téléphone et je soupire :

— Pauvre con…

Je m’affale contre la tête de lit, récupère mon mobile et braque mes yeux sur l’écran en espérant qu’il va s’arrêter de me parler.

Je crois que je viens de tomber sur un taré ! Je lui en pose des questions, moi ? J’écris ce que je veux ! Et puis, si j’ai envie de parler d’amour différemment des autres, c’est mon choix. Après, il a raison, je n’y connais rien, mais c’est de la fiction. Donc, j’ai le droit de rêver qu’un mec soit capable de dire « je t’aime » sincèrement et de ne pas être un connard dans le style de ce DarkKnight."

Lien vers la précommande : https://amzn.to/2KsIRiW

#MC

À la lumière de nos mots

★ Amour ★ Secret ★ Famille « Quelques mots échangés peuvent parfois cacher beaucoup plus… » RÉSUMÉ : Lana est une adolescente comme les autres. Jolie sans être populaire, sérieuse sans être bonne élève, réserv…

17 Commentaires